FA GERBLOT : Le numérique pour rester compétitif

Usineur devenu fondeur en 2013, FA GERBLOT se transforme pour améliorer sa performance.

Basé dans les Alpes, le groupe est composé de plusieurs entités : 

  • La Fonderie du Mont Blanc fabrique par centrifugation des gros tubes qui sont ensuite sectionnés pour faire des ébauches. 
  • FA Gerbelot réalise des cages de roulement en petite ou moyenne série pour les marchés de niche nécessitant des cages en laiton et bronze pour des usages en environnement spécifique. 
  • FA Dentaire conçoit et réalise des articulateurs de mâchoires pour faciliter le calcul de l’occlusion, n°1 en France avec 60% du marché et l’ensemble des universités et écoles dentaires.  

L’ensemble totalise un chiffre d’affaires de plus de 5 millions € avec 30 personnes. Avec comme cœur de métier l’activité de fabrication de cages de roulement, FA Gerbelot est le plus petit acteur mondial de ce secteur, l’enjeu est de rester compétitif malgré une matière plus chère, due au faible volume, compensée par une meilleure performance en usinage et une technologie innovante de cage pré-rivetées. 

LE NUMERIQUE POUR SOUTENIR LA CROISSANCE 

Depuis 5 ans, le groupe se transforme pour rester compétitif. En 2013, le groupe décide de créer la fonderie afin de fabriquer sa propre matière à partir de lingots ou des déchets 100% recyclés. C’est un atelier totalement numérique qui prend forme avec 3 cellules robots, pour assurer une production intensive, réactive et performante.  

A l’image de cette fonderie ultra-moderne, aujourd’hui c’est l’activité FA Gerbelot qui se transforme avec l’objectif d’une numérisation globale, de la production à la facturation, en 2026. L’objectif est d’abord de satisfaire les clients sur les délais, mais aussi de gagner en productivité pour conserver des tarifs compétitifs. 

LES DOMAINES D’APPLICATION DE L’IMPRESSION 3D 

L’impression additive est introduite en 2021 avec l’achat d’une imprimante MarkForged X7 d’abord envisagée pour l’activité dentaire.  Les équipes identifient rapidement d’autres usages dont l’optimisation des process actuels avec des supports de pièces pour chanfrein, des montages pour la presse…  

Ces outillages étaient précédemment produits en aluminium puis usinés nécessitant entre 2 et 4 jours de travail. Avec l’imprimante X7 le bénéfice est immédiat non seulement par le gain de temps (production de la pièce en une nuit) mais aussi par la réduction des risques d’erreur ou de perte de matière. Les nouvelles pièces produites en bi matière (onyx, carbone…) sont plus résistantes ce qui permet une utilisation pour la production avec une usure moindre. 

La prise en main de l’imprimante Markforged X7 s’est faite facilement en 3 jours avec les équipes Visiativ et depuis les cas d’usages de l’impression 3D se multiplient. De l’amélioration de certaines manipulations à la réparation de machines, toutes les possibilités sont envisagées sans frein… L’entreprise propose aussi un service de prototypage pour l’extérieur. 

Les dirigeants de FA Dentaire envisagent de produire les prochaines nouveautés dentaires avec l’impression 3D à poudre afin de faire l’économie de moules et d’éviter la gestion de stocks. 

La polyvalence extrême, notre mode de fonctionnement

Alain Parmentier, DG jijikjjiji